Year

2024
11

Depuis près de 3 ans je travaille sur un service qui centralise toutes les informations de vigilance (alerte, accident, communication des autorités, disparition, etc.) afin de les afficher de manière simple en associant d’éventuels conseils de comportement. Je précise que ce site ne collecte aucune donnée personnelle et qu’il s’agit d’un projet personnel, je travaille donc en toute indépendance.

La première version du projet a été mise en ligne pendant les incendies de l’été 2022 avec les feux géants de Landiras et de La Teste de Buch. Au départ le service fonctionnait uniquement sur le département de la Gironde mais des incendies se sont déclarés dans les Bouches-du-Rhône mais aussi en Bretagne et dorénavant toutes les communes de France métropolitaine sont présentes dans l’application.

L’objectif est simple : travailler sur l’outil afin de rendre les populations informées et résilientes face aux enjeux de demain.

VigiFrance est un outil basé sur une logique de sobriété d’information. Seules les informations de sources reconnues liées aux risques seront publiées (prévention, données chiffrées, alertes).

> Découvrir VigiFrance

Site d’info des risques… mais pas que !

La première fonctionnalité développée se concentre dans la récupération des données de vigilance météo. Puis s’est ajouté la qualité de l’air et les cartes de météo.

Suite à l’émission Complément d’Enquête qui a révélé le problème de la qualité de l’eau dans nos communes, il m’a semblé important de faire figurer les dernières analyses. Par ailleurs les journalistes du Monde ont signalé que 20% des communes en France seraient touchées par une qualité d’eau non recommandable.

C’est un chantier en cours de développement, pour l’instant c’est seulement accessible sur les communes des départements de l’ouest (façade atlantique).

Si vous souhaitez connaître la qualité de l’eau pour l’instant il existe 2 bonnes solutions :

Maintenant avançons collectivement

Vous pouvez me donner un avis, un feedback je vous assure que je prendrai en considération chaque commentaire bon ou mauvais.

De plus sur le site vous êtes libres d’interagir : envoyer un signalement, écrire un message, approuver ou au contraire signaler un problème, partager, etc.

D’ici la fin de l’année nous travaillerons afin de prendre en charge des DROM-COM (ex DOM-TOM).

Pour aller plus loin

Vous trouverez ci-dessous les liens pour avoir plus d’informations :

On connait tous la « langue de bois » visant à tromper, manipuler, dissimuler, travestir, faire diversion… En revanche le néo-parlé ou la novlangue est un langage convenu et rigide destiné à dénaturer la réalité. Même si la « langue de bois » peut être utilisée dans les discours institutionnels, elle sert souvent à inhiber la contradiction. Elle partage d’ailleurs de nombreuses caractéristiques avec la novlangue, au point d’en être parfois posé comme synonyme.

Pour rappel la novlangue créée par George Orwell pour son roman « 1984 », est l’incarnation de la double pensée, elle consiste en une « épuration » de la langue et à inventer des mots empêchant tout germe de contestation future.

La novlangue remplace petit à petit les mots d’usage courant, elle diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, cela a pour conséquence de réduire les finesses du langage. Moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l’affect et deviennent par la même occasion des sujets aisément manipulables par les médias de masse tels que la presse ou la télévision.

Lorsque les mots perdent leur sens

Disruptif, excellence, compétitif, business… Des mots qui, pour beaucoup d’entre nous, ont envahi nos lieux de travail ou même de vie ces dernière années. Voici quelques autres exemples qui ne vous ont surement pas échappé :

  • bombardements remplacé par frappes chirurgicales
  • licenciement collectif remplacé par plan de sauvegarde de l’emploi
  • récession remplacé par croissance négative
  • syndicats remplacé par les partenaires sociaux
  • balayeur remplacé par technicien de surface puis opérateur de propreté
  • caissière remplacé par hôtesse de caisse
  • handicapé remplacé par personne à mobilité réduite

Le « Ministère de la Guerre » est devenu « Ministère des Armées » puis « Ministère de la défense »

Georges Orwell

Néologismes

Le néologisme consiste à remplacer ou à créer de nouveaux mots : par exemple Latéraliser qui est un nouveau verbe utilisé dans la management. Autre exemple : aveugle est de plus en plus souvent remplacé par malvoyant et, plus récemment, par déficient visuel, mots considérés comme plus politiquement corrects.

Slasher, Liker, checker, ghoster, être en burn-out, faire un benchmarking, design-thinking, quiet quiting, brown out : des mots qui, pour beaucoup d’entre nous, ont envahi nos lieux de travail ou même de vie ces dernières années pour répondre aux diktats du « politiquement correct » en matière de langue et de comportement.

Selon George Orwell dans 1984, le but de la novlangue est d’obliger les gens à penser conformément à la ligne du parti au pouvoir. De nos jours l’objectif ultime pour les entreprises est de dissimuler la réalité d’un travail qui a souvent perdu du sens. 

Pour rester optimiste quand vous sentez que votre interlocuteur noie un peu le poisson ou utilise trop de termes méconnus ou flous, je pose quelques questions comme « pouvez-vous préciser ? » ou encore dans le cadre du travail « concrètement on fait quoi ? ». Vous verrez cela pose beaucoup plus le débat et défini plus clairement le discours.

Pour aller plus loin

« La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur, participe passé…) donne lieu à une pensée au présent, limitée à l’instant, incapable de projections dans le temps.

La généralisation du tutoiement, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont autant de coups mortels portés à la subtilité de l’expression.

Supprimer le mot «mademoiselle» est non seulement renoncer à l’esthétique d’un mot, mais également promouvoir l’idée qu’entre une petite fille et une femme il n’y a rien.

Moins de mots et moins de verbes conjugués c’est moins de capacités à exprimer les émotions et moins de possibilité d’élaborer une pensée.

Des études ont montré qu’une partie de la violence dans la sphère publique et privée provient directement de l’incapacité à mettre des mots sur les émotions.

Plus le langage est pauvre, moins la pensée existe.

Il n’y a pas de pensée critique sans pensée. Et il n’y a pas de pensée sans mots.

Comment construire une pensée hypothético-déductive sans maîtrise du conditionnel? Comment envisager l’avenir sans conjugaison au futur? Comment appréhender une temporalité, une succession d’éléments dans le temps, qu’ils soient passés ou à venir, ainsi que leur durée relative, sans une langue qui fait la différence entre ce qui aurait pu être, ce qui a été, ce qui est, ce qui pourrait advenir, et ce qui sera après que ce qui pourrait advenir soit advenu?

Si un cri de ralliement devait se faire entendre aujourd’hui, ce serait celui, adressé aux parents et aux enseignants: faites parler, lire et écrire vos enfants, vos élèves, vos étudiants.

Enseignez et pratiquez la langue dans ses formes les plus variées, même si elle semble compliquée, surtout si elle est compliquée.

Parce que dans cet effort se trouve la liberté.

Ceux qui expliquent à longueur de temps qu’il faut simplifier l’orthographe, purger la langue de ses «défauts», abolir les genres, les temps, les nuances, tout ce qui crée de la complexité sont les fossoyeurs de l’esprit humain. Il n’est pas de liberté sans exigences.

Il n’est pas de beauté sans la pensée de la beauté.» via Moussa Ndiaye

Yamina Saheb, experte du Giec et membre de l’association Négawatt, souhaite créer un laboratoire mondial de la sobriété. Interview dans Reporterre où on apprend que la Thaïlande « a mis en place des politiques de sobriété dès les années 90, sur la base d’un document élaboré en 1974, baptisé « Philosophie d’une économie sobre » et qui est à présent signalé dans le rapport du Giec.

L’approche thaïlandaise repose sur « la modération, le caractère raisonnable et l’auto-immunité » et cela réoriente leur développement vers la durabilité. »

Lire l’intégralité de l’interview de Yamina Saheb sur Reporterre : https://reporterre.net/Yamina-Saheb-Quand-on-n-aura-plus-a-manger-la-sobriete-s-imposera-a-nous