By

david
11

Depuis près de 3 ans je travaille sur un service qui centralise toutes les informations de vigilance (alerte, accident, communication des autorités, disparition, etc.) afin de les afficher de manière simple en associant d’éventuels conseils de comportement. Je précise que ce site ne collecte aucune donnée personnelle et qu’il s’agit d’un projet personnel, je travaille donc en toute indépendance.

La première version du projet a été mise en ligne pendant les incendies de l’été 2022 avec les feux géants de Landiras et de La Teste de Buch. Au départ le service fonctionnait uniquement sur le département de la Gironde mais des incendies se sont déclarés dans les Bouches-du-Rhône mais aussi en Bretagne et dorénavant toutes les communes de France métropolitaine sont présentes dans l’application.

L’objectif est simple : travailler sur l’outil afin de rendre les populations informées et résilientes face aux enjeux de demain.

VigiFrance est un outil basé sur une logique de sobriété d’information. Seules les informations de sources reconnues liées aux risques seront publiées (prévention, données chiffrées, alertes).

> Découvrir VigiFrance

Site d’info des risques… mais pas que !

La première fonctionnalité développée se concentre dans la récupération des données de vigilance météo. Puis s’est ajouté la qualité de l’air et les cartes de météo.

Suite à l’émission Complément d’Enquête qui a révélé le problème de la qualité de l’eau dans nos communes, il m’a semblé important de faire figurer les dernières analyses. Par ailleurs les journalistes du Monde ont signalé que 20% des communes en France seraient touchées par une qualité d’eau non recommandable.

C’est un chantier en cours de développement, pour l’instant c’est seulement accessible sur les communes des départements de l’ouest (façade atlantique).

Si vous souhaitez connaître la qualité de l’eau pour l’instant il existe 2 bonnes solutions :

Maintenant avançons collectivement

Vous pouvez me donner un avis, un feedback je vous assure que je prendrai en considération chaque commentaire bon ou mauvais.

De plus sur le site vous êtes libres d’interagir : envoyer un signalement, écrire un message, approuver ou au contraire signaler un problème, partager, etc.

D’ici la fin de l’année nous travaillerons afin de prendre en charge des DROM-COM (ex DOM-TOM).

Pour aller plus loin

Vous trouverez ci-dessous les liens pour avoir plus d’informations :

On connait tous la « langue de bois » visant à tromper, manipuler, dissimuler, travestir, faire diversion… En revanche le néo-parlé ou la novlangue est un langage convenu et rigide destiné à dénaturer la réalité. Même si la « langue de bois » peut être utilisée dans les discours institutionnels, elle sert souvent à inhiber la contradiction. Elle partage d’ailleurs de nombreuses caractéristiques avec la novlangue, au point d’en être parfois posé comme synonyme.

Pour rappel la novlangue créée par George Orwell pour son roman « 1984 », est l’incarnation de la double pensée, elle consiste en une « épuration » de la langue et à inventer des mots empêchant tout germe de contestation future.

La novlangue remplace petit à petit les mots d’usage courant, elle diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, cela a pour conséquence de réduire les finesses du langage. Moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l’affect et deviennent par la même occasion des sujets aisément manipulables par les médias de masse tels que la presse ou la télévision.

Lorsque les mots perdent leur sens

Disruptif, excellence, compétitif, business… Des mots qui, pour beaucoup d’entre nous, ont envahi nos lieux de travail ou même de vie ces dernière années. Voici quelques autres exemples qui ne vous ont surement pas échappé :

  • bombardements remplacé par frappes chirurgicales
  • licenciement collectif remplacé par plan de sauvegarde de l’emploi
  • récession remplacé par croissance négative
  • syndicats remplacé par les partenaires sociaux
  • balayeur remplacé par technicien de surface puis opérateur de propreté
  • caissière remplacé par hôtesse de caisse
  • handicapé remplacé par personne à mobilité réduite

Le « Ministère de la Guerre » est devenu « Ministère des Armées » puis « Ministère de la défense »

Georges Orwell

Néologismes

Le néologisme consiste à remplacer ou à créer de nouveaux mots : par exemple Latéraliser qui est un nouveau verbe utilisé dans la management. Autre exemple : aveugle est de plus en plus souvent remplacé par malvoyant et, plus récemment, par déficient visuel, mots considérés comme plus politiquement corrects.

Slasher, Liker, checker, ghoster, être en burn-out, faire un benchmarking, design-thinking, quiet quiting, brown out : des mots qui, pour beaucoup d’entre nous, ont envahi nos lieux de travail ou même de vie ces dernières années pour répondre aux diktats du « politiquement correct » en matière de langue et de comportement.

Selon George Orwell dans 1984, le but de la novlangue est d’obliger les gens à penser conformément à la ligne du parti au pouvoir. De nos jours l’objectif ultime pour les entreprises est de dissimuler la réalité d’un travail qui a souvent perdu du sens. 

Pour rester optimiste quand vous sentez que votre interlocuteur noie un peu le poisson ou utilise trop de termes méconnus ou flous, je pose quelques questions comme « pouvez-vous préciser ? » ou encore dans le cadre du travail « concrètement on fait quoi ? ». Vous verrez cela pose beaucoup plus le débat et défini plus clairement le discours.

Pour aller plus loin

« La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur, participe passé…) donne lieu à une pensée au présent, limitée à l’instant, incapable de projections dans le temps.

La généralisation du tutoiement, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont autant de coups mortels portés à la subtilité de l’expression.

Supprimer le mot «mademoiselle» est non seulement renoncer à l’esthétique d’un mot, mais également promouvoir l’idée qu’entre une petite fille et une femme il n’y a rien.

Moins de mots et moins de verbes conjugués c’est moins de capacités à exprimer les émotions et moins de possibilité d’élaborer une pensée.

Des études ont montré qu’une partie de la violence dans la sphère publique et privée provient directement de l’incapacité à mettre des mots sur les émotions.

Plus le langage est pauvre, moins la pensée existe.

Il n’y a pas de pensée critique sans pensée. Et il n’y a pas de pensée sans mots.

Comment construire une pensée hypothético-déductive sans maîtrise du conditionnel? Comment envisager l’avenir sans conjugaison au futur? Comment appréhender une temporalité, une succession d’éléments dans le temps, qu’ils soient passés ou à venir, ainsi que leur durée relative, sans une langue qui fait la différence entre ce qui aurait pu être, ce qui a été, ce qui est, ce qui pourrait advenir, et ce qui sera après que ce qui pourrait advenir soit advenu?

Si un cri de ralliement devait se faire entendre aujourd’hui, ce serait celui, adressé aux parents et aux enseignants: faites parler, lire et écrire vos enfants, vos élèves, vos étudiants.

Enseignez et pratiquez la langue dans ses formes les plus variées, même si elle semble compliquée, surtout si elle est compliquée.

Parce que dans cet effort se trouve la liberté.

Ceux qui expliquent à longueur de temps qu’il faut simplifier l’orthographe, purger la langue de ses «défauts», abolir les genres, les temps, les nuances, tout ce qui crée de la complexité sont les fossoyeurs de l’esprit humain. Il n’est pas de liberté sans exigences.

Il n’est pas de beauté sans la pensée de la beauté.» via Moussa Ndiaye

Yamina Saheb, experte du Giec et membre de l’association Négawatt, souhaite créer un laboratoire mondial de la sobriété. Interview dans Reporterre où on apprend que la Thaïlande « a mis en place des politiques de sobriété dès les années 90, sur la base d’un document élaboré en 1974, baptisé « Philosophie d’une économie sobre » et qui est à présent signalé dans le rapport du Giec.

L’approche thaïlandaise repose sur « la modération, le caractère raisonnable et l’auto-immunité » et cela réoriente leur développement vers la durabilité. »

Lire l’intégralité de l’interview de Yamina Saheb sur Reporterre : https://reporterre.net/Yamina-Saheb-Quand-on-n-aura-plus-a-manger-la-sobriete-s-imposera-a-nous

Voici un ensemble de conférences captées lors de la rentrée de l’école HEC 2023 avec quelques-uns des meilleurs experts de la transition écologique et sociale. A regarder sans modération, ce que j’aime bien dans ces vidéos c’est la communication directe et efficaces des ces vulgarisateurs devant un panel de 400 étudiants.

Les défis du XXIe siècle et les enjeux systémiques avec Arthur Keller

Arthur Keller, spécialiste des risques systémiques et des stratégies de résilience, vient approfondir la connaissance des défis environnementaux et sociaux, leurs interactions avec le système économique global.

L’eau, ses enjeux et ses risques avec Emma Haziza

L’eau, nous en buvons tous les jours. Mais que savons-nous réellement à son sujet ? A force de pouvoir obtenir de l’eau d’un simple tour de robinet, nous en sommes venus à considérer cette ressource comme quelque chose d’évident, d’acquis. Or, cette évidence cache une réalité bien plus complexe, reposant sur des équilibres naturels fragiles, qui sont d’autant plus difficiles à maintenir que de nombreux secteurs de notre économie sont très consommateurs d’eau, qu’il s’agisse du nucléaire, de l’industrie textile ou de l’agroalimentaire. Pour parler l’une des plus grandes expertes françaises sur le sujet, Emma Haziza. Dans un contexte de sécheresses de plus en plus régulières, de pression croissante sur les nappes phréatiques et de tensions autour des mégabassines, elle apportera avec pédagogie et bienveillance son regard sur la situation de l’eau en France.

Climat et Migrations avec François Gemenne

Animé par François Gemenne, professeur émérite d’HEC en géopolitique du climat et auteur du rapport du GIEC.

Hubert Reeves s’éteint à 91 ans

Il aimait parler de poussières d’étoiles et partager les dernières nouvelles du cosmos. Mais il avait tout autant à cœur le sort de cette petite planète bleue où il aura marché durant pratiquement un siècle avant de la quitter pour d’autres univers.

« Je pense que l’humanité n’est pas nécessairement la favorite de la nature. Que l’humanité peut très bien disparaitre, disait-il. Que nous ne sommes pas une espèce sacrée ! Il y a eu dix millions d’espèces animales jusqu’ici et quelque neuf millions ont été éliminés. Nous ne sommes pas l’espèce élue, comme on l’a cru pendant longtemps. La nature peut très bien se passer de nous. Elle ne nous éliminera pas. C’est nous qui pourrions nous éliminer. Et si nous nous éliminons, la nature ne fera pas particulièrement un deuil. Elle continuera à développer d’autres espèces en espérant que ces espèces seront plus en mesure de se préserver et de ne pas se laisser détruire. »

Pour revoir en vidéo Hubert Reeves il y a un très beau reportage sur lui où il nous présente les différents lieux de son enfance et par la suite ses études puis recherches. A découvrir sur FranceTV. Enfin un bel hommage ainsi qu’un retour sur la vie de ce grand homme, toujours passionné et humble : https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/2023-10-13/hubert-reeves-s-eteint-a-91-ans.php

Envisageons ensemble un plus bel avenir

Et enfin pour continuer à apprendre grâce à la quantité de publications d’Hubert Reeves il reste son site internet : https://www.hubertreeves.info/ qui est remplit d’informations et de réponses éclairées à nos questions.

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » Martin Luther King

Voici quelques méthodes, conseils et astuces que je distribue aux élèves pour apprendre et mémoriser efficacement.

Pour aller plus loin vous pouvez consulter ce site : https://moimonavenir.com/intelligences-multiples/ . Ce site explique parfaitement et simplement les différentes types d’intelligences et vous permet de découvrir les professions qui correspondent.

Nous avons tous conscience que le monde d’aujourd’hui nous impose de faire face au changement climatique qui nécessite des solutions urgentes. Pour construire un avenir meilleur, plus vert et plus juste d’ici 2030, nous avons tous un rôle à jouer pour y parvenir. Et malheureusement le dérèglement du climat reste un sujet complexe à appréhender.

Il est plus que probable que la génération des enfants nés dans les années 2010 sera confrontée à beaucoup plus de canicules, de fortes pluies et de sécheresses au cours d’une vie moyenne que leurs grands-parents.

Voici ce qu’a déclaré Valérie-Masson Delmotte lors de la conférence de presse de la publication du nouveau rapport du groupe 1 du GIEC, le 9 août 2021 :

“Nous aimerions que l’ensemble du rapport contribue à améliorer la connaissance du climat dans le monde entier, qu’il soit utilisé dans l’enseignement à l’échelle mondiale pour les adolescents et les étudiants, afin qu’ils puissent acquérir les dernières et meilleures connaissances disponibles.”

Les jeunes sont les plus menacés par les risques climatiques dans leur vie

La sensibilisation des enfants aux enjeux des changements climatiques est cruciale, voici quelques pistes pour leur permettre de comprendre ce qu’il se passe.

Fresque du climat : donner toutes les cartes en main

Créée par Cédric Ringenbach (qui dirigea le Shift Project entre 2010 et 2016), la Fresque du climat est un excellent moyen pour faciliter la compréhension en jouant. Accessible dès 10 ans dans sa version pour enfant, elle comprend 21 cartes + 1 carte d’introduction et 1 carte de correction.

Si vous êtes novice sur le sujet du dérèglement climatique vous si vous souhaitez vous perfectionner dans la connaissance des enjeux, vous pouvez participer au MOOC Fresque du Climat Junior.

Vous pouvez utiliser le mémo en ligne pour réviser les cartes (liens ou approfondir leurs connaissances) ou pour accéder rapidement aux informations depuis un mobile.

Ensuite dès que vous êtes à l’aise avec le sujet vous pouvez commander ou imprimer les cartes qui représentent les composantes du changement climatique.

C’est un excellent moyen d’éveiller, d’ouvrir les consciences et de partager vos connaissances avec vos enfants (à partir de 10 ans).

Serious game : apprendre en jouant

Ces jeux sérieux ou « divertissements intelligents » permettent sur des sujets aussi sensibles que le climat, de s’approprier rapidement le sujet, de comprendre les articulations entre les phénomènes. Voici une liste que je compléterai au fur et à mesure de mes découvertes :

Mission 1.5 : Vous êtes un décideur politique et vous devez tout mettre en œuvre pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C (seuil critique). Pour réussir votre mission, vous devez répondre à des questions et prendre des décisions sur les politiques climatiques actuelles.

Espéride : votre mission est de sauver la forêt du changement climatique.

Can you fix Smogtown ? : Vous êtes le maire Smogtown, une ville ultra-polluée, votre mission est de la rendre de nouveau respirable en baissant les émissions de gaz à effet de serre.

Survive the century : Vous travaillez dans une agence de presse en tant que rédacteur en chef et votre mission est d’influencer les choix politiques, environnementaux et sociaux auxquels les humains seront confrontés entre 2021 et 2100.

Plus d’informations

Comprendre l’écriture du dernier rapport du GIEC avec l’interview de Gerhard Krinner : https://www.youtube.com/watch?v=hcPrkgepTiI

Le rapport Meadows expliqué par Emmanuel Prados : https://youtu.be/1dgjIeR5DBY

Puis des sources pour expliquer aux enfants le rapport du GIEC voici un très bon article de Thomas Wagner (BonPote) : https://bonpote.com/le-rapport-du-giec-pour-les-parents-et-enseignants/

Le sixième rapport du groupe 1 du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publié en août 2021 s’accompagne d’un atlas interactif. Il permet de visualiser les bouleversements climatiques selon différentes variables et à différentes échelles continentales et régionales. L’atlas permet de configurer différents scénarios et d’en projeter les conséquences à long terme (hausse des températures, élévation du niveau de la mer, événements extrêmes). L’atlas permet la sélection de variables atmosphériques, océaniques ou socio-économiques (prochainement disponible).

Atlas interactif – Giec

[Ce rapport est un] atlas de la souffrance humaine et une accusation accablante de l’échec du leadership climatique.

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies

Les données scientifiques indiquent que pour relever le défi, le monde doit réduire les émissions de 45% d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. « Sur la base des engagements actuels, les émissions mondiales augmenteront de près de 14% au cours de la présente décennie« , ce qui sera « une catastrophe« .

Le déni n’est plus possible. Toutes les informations sont exposées dans ce 6eme rapport du GIEC. Retrouvez ci-dessous la célèbre visualisation de la spirale climatique de la NASA (avec l’année 2022) ; la spirale continue de croître et devient rouge foncé, ce qui indique un réchauffement de la planète.

Il a fallu plus de 3 semaines pour que la supercherie de la retraite minimum à 1200 euros franchisse « le mur du son » avec l’interview de Michaël Zemmour sur France Inter. Le texte de la nouvelle réforme des retraites est tellement technique qu’il nécessite un temps de lecture incalculable voire même une certaine expertise économique est requise.

Je vous invite pour mieux comprendre les discours des dernières semaines de regarder le décryptage de l’émission Arrêt sur images :

https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/retraites-la-simplification-a-outrance-de-la-reforme-est-une-trahison

Cette réforme des retraites me rappelle les documents que produisaient une personne* que j’ai connue, elle travaillait pour un entreprise dans l’aéronautique* chargée de créer du contenu (hautement complexe) dans des documents pour ensuite avoir des subventions (de l’état ou de l’Europe) ou déposer des brevets. En fait elle produisait du texte pour faire passer un document de quelques dizaines de pages à plusieurs centaines de pages. Pour dire exactement la même chose mais en plus complexe et moins digeste à lire. Car in fine la personne qui recevait le dossier le jugeait de qualité (beaucoup de pages cela fait sérieux, comme à l’école) et préférait le lire en diagonale car d’autres dossiers aussi dodus attendaient d’être traités… Le temps comme allié.
* impossible de citer le prénom de la personne, ni l’entreprise concernée

1 2 3